Accueil > VALORISATION > Rеvuе des Enеrgies Renouvеlablеs > Numéros Réguliers > Volume 12 > Numéro 3, Septembre 2009 > Le confort thermique entre perception et évaluation par les techniques d’analyse bioclimatique - Cas des lieux de travail dans les milieux arides à climat chaud et sec-

Le confort thermique entre perception et évaluation par les techniques d’analyse bioclimatique - Cas des lieux de travail dans les milieux arides à climat chaud et sec-

H. M’Sellem et D. Alkama

Département d’Architecture, Faculté des Sciences et de la Technologie Université Mohamed Khider, B.P. 145, Biskra, Algérie

Résumé

Le confort est une notion globale : chaleur et froid, lumière, bruit, paysage, eau, verdure, prestige…. et autre, sont autant d’éléments définissant plusieurs paramètres climatiques, esthétiques, psychologiques du confort. Le confort est également la sensation subjective qui n’existe pas en lui-même. Ce n’est que par l’inconfort qu’on peut l’apprécier. Cette appréciation est différente selon la société et pour une même société suivant les individus. Des chercheurs commencent à défier l’hypothèse d’universalité, et à discuter que le fait de ne pas prendre en compte les dimensions culturelles, sociales, économiques et climatiques dans l’évaluation du confort, conduit à une exagération dans la définition des besoins pour le chauffage et la climatisation, c’est grâce à l’application universelle des outils d’évaluation du confort thermique qu’un inconfort thermique important est perçu par les sujets considérés. De ce fait, il n’existe pas de combinaison parfaite de conditions de confort du moment que celles-ci ne sont pas forcement reliées au contexte, qu’il y’a interaction entre les sensations et différence d’appréciation d’un individu à un individu, et d’une société à une autre. Toutefois, les définitions théoriques de la notion de confort s’accordent toutes sur l’importance du confort thermique. Celui-ci constitue le sujet du présent article. En effet des travaux récents sur la notion de confort adaptatif mettent en avant les variations du lieu et du temps individuelles, conduites par des stratégies personnelles qui peuvent être d’ordre physiologique, psychologique, social, culturel et comportemental. A l’inverse des réponses physiologiques qui peuvent être mesurées de manière objective, la détermination des réponses subjectives des sens dépend de la propre évaluation de la personne soumise à un environnement donné. Cette évaluation n’est pas unique, mais varie avec les individus, et également pour un même individu selon différentes périodes. Entre objective et subjective la détermination de la notion du confort thermique et la finalité du travail est d’arriver à améliorer la méthode d’évaluation du confort thermique par l’analyse des différents paramètres intervenants quantitativement et qualitativement. Donc, l’accent sera mis sur l’évaluation réelle du confort thermique dans les lieux de travail de différents types et d’une zone concernée par un climat extrême, dans le but d’adopter des solutions accessibles aux architectes, avec des moyens qui leur sont familiers.

Abstract

Comfort is a global concept : heat, cold, light, noise, landscape, water, greenery, prestige and others, are several elements illustrating different climatic, aesthetic and psychological parameters of comfort. Comfort is also a subjective feeling which does not exist lonely. It is only by discomfort that one can appreciate comfort. This appreciation is varying in different groups and from an individual to another in the same community. Researchers start to reject the theory of universality. According to them, nonconsideration of cultural, social, economic and climatic dimensions in the evaluation of comfort, leads to an exaggeration in the calculation of the heating and air-conditioning needs. Often, a significant thermal discomfort is perceived by subjects, because of a universal application of the thermal comfort evaluation methods [1]. So there is no perfect combination of comfort conditions since those are not related with the context. This relation of the feelings and differences of appreciation vary between individuals, and from a community to another. However, the theoretical definitions of the comfort concept agree all on the importance of thermal comfort. This one constitutes the subject of this study. Indeed, recent works on the concept of adaptive comfort proposes the individual variations according to place and time, conducted by personal strategies, which can belong to physiological, psychological, social, cultural and behavioral nature. In inverse of the physiological answers, which can be measured in objective ways, the determination of the subjective answers depends of the self evaluation of the person in interaction with a given environment. This evaluation is not single but varies with the individuals, and also for the same individual according to various periods [2. 3]. Between objective and subjective, the finality of this work is the determination of the thermal comfort notion and to improve the evaluation method of thermal comfort by the analysis of the various intervening parameters quantitatively and qualitatively [1]. With an approach under ‘single condition’ with regard to the thermal comfort of the interior environments, significant cultural, social and contextual factors are ignored and can lead to an exaggeration of the needs for air-conditioning [4]. Therefore, the focus will be on the strategies of real thermal comfort evaluation in office buildings of various types and in a zone concerned by an extreme climate, with an aim of adopting accessible solutions for the architects, with an easy to understand method.

Mots clés

Bioclimatisme - Ambiances physiques de l’environnement - Confort thermique - Confort de travail - Stratégies d’évaluation du confort thermique - Techniques d’analyse bioclimatiques - Indices thermique - Simulation thermique – Ré-humaniSation - Perception - Climate Consultant 04.

1100. Le confort thermique entre perception et évaluation par les techniques d’analyse bioclimatique - Cas des lieux de travail dans les milieux arides à climat chaud et sec-
Texte intégral

Dans la même rubrique