Accueil > COMMUNICATION > Evénements > Participation du CDER à la journée scientifique et technique sur l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, défis et opportunités, Hôtel El-Aurassi le 07 Février 2018

Participation du CDER à la journée scientifique et technique sur l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, défis et opportunités, Hôtel El-Aurassi le 07 Février 2018

Table-Ronde 1 : L’Accord de Paris sur le climat et opportunités pour l’industrie gazière. Président : M. Khaled BOUKHELIFA - Membre du Bureau de l’AIG Key note speaker : M. Mohamed HAMEL - Conseiller au Ministère de l’Energie. Panélistes : M. Mohamed Salah BOUZERIBA : Directeur Général de l’APRUE M. Rachid BESSAOUD : R20 MED - Regions of Climate Action M. Malik MECHHOUD : Sonatrach Direction Centrale HSE.

Conclu fin 2015 par la communauté internationale, sous l’égide de l’ONU, l’Accord de Paris sur le Climat vise à limiter la hausse de la température mondiale, par rapport à la période préindustrielle, de 2°C à la fin du siècle, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Face à ce défi, l’Algérie s’est engagée à contribuer à l’effort mondial par des actions concrètes. Quelles sont ces actions ? Où en sommes-nous ? Quels effets sur le climat ?

Cette table ronde a permis de mettre en exergue la problématique climatique sous tous ses angles à travers les thématiques suivantes :

1. Une restitution de l’Accord de Paris sur le Climat, son contexte, ses objectifs, ses enjeux, ses résultats, le processus de mise en oeuvre et les acteurs majeurs.

2. Les Mécanismes/outils de financement, le dispositif réglementaire, les mesures incitatives en Algérie, la problématique de quantification des bénéfices climatiques des projets et celle des inventaires des gaz à effet de serre, le marché de permis d’émissions négociables de CO2, etc.

3. La question de la Transition Energétique.

4. Les engagements de l’Algérie déclinés à travers les principales mesures au niveau des Secteurs concernés.

5. La Stratégie à adopter par l’Industrie gazière pour contribuer aux engagements de l’Algérie et préparer l’après 2020 (période de mise en oeuvre de l’Accord de Paris) L’Accord de Paris sur le climat et opportunités pour l’industrie gazière.

Table-Ronde 2 : Réponses de l’industrie Gazière & Rôle de la Technologie pour la réduction des gaz à effet de serre.

Président : M. Abdelmadjid ATTAR - Vice-Président de l’AIG Key note speaker : M. Noureddine YASSAA - Directeur du CDER & Membre du Bureau du GIEC Panélistes :

Représentant de Sonatrach Activité E&P : M. MEGHOUCHE Ali Représentant de Sonatrach Activité TRC : M. IMADALOU Malek Représentant de Sonatrach Activité LRP : Mme ABDELLAH Souad Représentant de Sonelgaz Société Filiale SPE Représentant de l’Agence ARH : Mlle BENABDELMOUMEN Fadila Représentant de l’Agence CREG : M. BELAID Kaci

La Table N°2 s’est articulée autour de ce qui se fait ou doit se faire à l’avenir en matière de réduction des gaz à effet de serre.

Parmi tous les gaz à effet de serre, le gaz naturel de façon générale (conventionnel ou non) est quand même l’objet d’une certaine controverse :

- Certains le considèrent comme l’un des plus néfastes du fait des fuites de méthane qui est le principal composant du gaz naturel, au cours de son exploitation, son transport, et son usage. Mais on oublie que les gaz à effet de serre sont à 76% du CO2 et seulement 16% en Méthane dont 40% sont naturels.

- D’autres le considèrent au contraire comme l’une des solutions et le principal allié des ENR pour justement réduire l’émission des autres gaz à effet de serre issus de la consommation d’autres sources d’énergie comme le Charbon ou le pétrole.

Cette table ronde a abordé les réponses de l’industrie gazière et pourquoi pas de l’industrie de façon générale, c’est-à-dire celle qui a besoin d’énergie, qui est souvent énergivore, et source d’émission de gaz à effet de serre, aux défis présents et futurs, à travers trois questions très simples :

1- D’abord y-a-t-il des actions en cours, un programme, une stratégie pour atteindre les objectifs ou plutôt les obligations même si elles ne sont pas contraignantes dans les engagements pris par l’Algérie en matière de réduction des gaz à effet de serre ? Les premières questions pourraient être les suivantes : avons-nous un inventaire précis et évalué des fuites de méthane possibles ? Que prévoyons-nous pour les réduire sinon les éliminer à travers tous les moyens de détection et de mesure ? Il en est de même pour tous les autres Gaz comme le CO2 ?

2- Cela suppose donc des investissements, de la recherche, et par conséquent le recours à l’innovation, l’utilisation, la maîtrise, et le développement de nouvelles technologies aussi bien en matière d’exploitation gazière, que de son usage comme matière primaire ou source de production d’énergie. Alors où en est-on au point de vue technologique ?

3- Tout ceci est facile à exprimer ou afficher dans les réglementations et stratégies adoptées par tous les pays, mais très complexe à mettre en œuvre pour beaucoup d’autres, pour plusieurs raisons. Les défis concernent par exemple le modèle de consommation énergétique en cours et les moyens ou les capacités de le faire évoluer dans le bon sens, les capacités de mettre en œuvre un programme rigoureux d’efficacité énergétique, le poids économique interne des ressources énergétiques disponibles, l’importance des investissements nécessaires, et l’insuffisance de soutien des pays développés pollueurs aux pays en voie de développement qui n’ont aucune responsabilité en matière de réchauffement climatique.

En tant que Key Note Speaker de cette Table ronde, le Pr. Yassaa Noureddine, Directeur du CDER qui est Vice-président du Groupe de Travail 1 du GIEC, a rappelé ces engagements, les pistes de réflexion, et les actions concrètes à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés.

Par la suite, 5 panélistes ont intervenu à tour de rôle pour aller un peu plus dans le détail et ont exposé de ce qui se fait ou devra se faire en réponse aux questions posées.

- Mlle Benabdelmoumène Fadila et Mr. Belaid Kaci, représentent respectivement l’ARH et la CREG, qui correspondent aux deux Institutions de régulation les plus concernées dans le secteur de l’Energie, en matière de suivi, de contrôle et de respect des réglementations en matière d’Hydrocarbures et de marché de l’électricité et du gaz.

- Mme S. Abdallah, M. Imadalou Malek, Meghouche Ali qui représentent le secteur gazier dans Sonatrach d’amont en aval, et celui de l’électricité et de la distribution de gaz naturel dans Sonelgaz. Ils ont expliqué ce qu’ils prévoient de mettre en œuvre pour être au rendez-vous dans le futur, en matière de réduction des gaz à effet de serre.


Dans la même rubrique

  • L’événement Dz Clean Energy Challenge Days organisé par le Centre de Développement des Energies Renouvelables au niveau de son Unité de Développement des Equipements Solaire à Bousmail est arrivé à sa finale le 1 décembre 2018 où une rude concurrence a eu lieu entre les participants. Le Directeur du CDER, (...)
  • Les équipements de réfrigération et de climatisation ont connu une très grande expansion durant la dernière décennie. Ces équipements sont désormais remis en question pour leur consommation en énergie et les fluides frigorigènes qu’ils utilisent qui ont un impact nocif sur notre environnement. Améliorer (...)
  • Le Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER) organise, dans le cadre du projet REELCOOP, le "2nd Workshop on Renewable Electricity Generation". La manifestation aura lieu le 27 Octobre 2015 au niveau de l’Unité de développement des équipements solaires (UDES/CDER) à Bou-Ismail, (...)
  • A l’occasion du solstice d’été 2015, qui coïncide avec les célébrations de l’Année Internationale la lumière, le Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER) organise une cérémonie pour la promotion de la production scientifique et industrielle, le dimanche 21 juin 2015, au niveau de son siège (...)
  • L’année 2015 a été proclamée par l’organisation des Nations Unies comme année internationale de la lumière. En Algérie, cette manifestation internationale, organisée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique sous le haut patronage de son excellence le Président de la (...)
  • Sous le Haut Patronage de Son Excellence Monsieur le Président de la République et en Commémoration du Millénaire des Sciences Arabes et en Hommage au Scientifique Al Hassan Ibn Al-Haytham, le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique organise l’ouverture officielle des (...)
  • Sous le haut patronage de Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de Monsieur Le Directeur Général de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique, le Centre de Développement des Energies Renouvelables, CDER, organise une Journée sur (...)
  • A l’occasion du double anniversaire de : la création de l’Union Générale des Travailleurs Algériens et de la décision de la nationalisation des hydrocarbures, le département des sciences politiques de l’Université de Bouzaréah organise le 24 et 25 Février 2015, en association avec le « CDER : Centre de (...)
  • Prof. Noureddine Yassaa, Directeur de l’EPST CDER. Point Focal du GIEC de l’Algérie La délégation algérienne ayant participé à la 20èmeSession de la Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP20), tenue à Lima (Pérou) du 1 au 12 Décembre 2014, a, (...)
  • L’Institut National Algérien de la Propriété Industrielle (L’INAPI) a organisé la 4éme édition du Salon National de l’Innovation du 07 au 09 Décembre 2014 au Palais des Expositions d’Alger (Safex), Pins Maritimes. L’événement, véritable vitrine d’exposition de différentes inventions, a connu la participation (...)
  • Une convention de collaboration a été signée, Mardi 08 Octobre 2014, entre l’Unité de Développement des Equipements Solaires du Centre de Développement des Energies Renouvelables, représentée par le directeur de l’UDES M. Belkacem Bouzidi et le Directeur du CDER M. Noureddine Yassaa, et l’Entreprise Myah (...)
  • Sous le haut patronage de Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de Monsieur Le Directeur Général de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique, la Division Energie Solaire Photovoltaïque du Centre de Développement des Energies (...)
  • Le Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER) et la société Finlandaise CENCORP organisent un séminaire sous le thème "Les cellules photovoltaïques de troisième génération" le mardi 11 mars 2014 au siège du CDER. Ce séminaire regroupera des chercheurs et universitaires du domaine ainsi que (...)
  • Les énergies renouvelables et leurs applications ont constitué le thème d’un séminaire scientifique ouvert dimanche à l’Unité de Recherche en Energies Renouvelables en Milieu Saharien (URERMS) d’Adrar affiliée au Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER). Dans une communication intitulée (...)
  • En présence du Directeur Général de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique, les chercheurs et les personnels de soutien à la Recherche du Centre de Développement des Energies Renouvelables CDER ont célébré la journée du solstice d’été, journée la plus longue de l’année.