Accueil > COOPERATION > Internationale > Visite d’une délégation mauritanienne à l’UDES

Visite d’une délégation mauritanienne à l’UDES

L’Unité de développement des équipements solaires (UDES) de Bou Ismaïl a reçu une délégation mauritanienne, composée de directeurs centraux du ministère mauritanien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, accompagnée du Directeur du Développement et Technologique et de l’Innovation de la DGRSDT et du Directeur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER).

Après une brève présentation de l’EPST CDER par le Directeur du CDER, Prof. Noureddine Yassaa, la délégation a eu droit à une visite guidée par le Directeur de l’UDES, Bouzidi Belkacem dans les laboratoires et les bancs d’essai illustrant les travaux réalisés par les chercheurs lors de laquelle des explications détaillées ont été données sur divers projets a titre d’exemple ; l’épuration et la valorisation des eaux usées, la distillation et le dessalement des eaux saumâtres et de mer, l’application des équipements photovoltaïques et la production de froid par énergie solaire thermique, Le séchoir solaire , un projet prometteur qui permet, entre autres, aux usines de transformation des produits agro-alimentaires de récupérer les déchets humides et périssables lors de la chaîne de transformation des fruits et des légumes.

Enfin, la tournée de la délégation mauritanienne a pris fin au niveau de la maison solaire intelligente à basse consommation énergétique, alimentée comme son nom l’indique à l’électricité solaire, permettant le traitement des eaux, le fonctionnement des équipements de froid et de climatisation, et le chauffage solaire.

Des discussions ont traité les voies et les moyens de coopération entre les deux pays dans la recherche et développement dans le domaine des énergies renouvelables.


Dans la même rubrique

  • Le projet ERRANETMED InVivo-nEXTh vise à améliorer l’efficacité énergétique des systèmes photovoltaïques et à renforcer l’acceptation du marché de ces technologies dans le contexte spécifique du climat méditerranéen diversifié. En mettant l’accent sur les spécificités de la région méditerranéenne, ce projet (...)
  • Dans le cadre des échanges interinstitutionnels, des représentants de l’Institut National Algérien de la Propriété Industrielle (INAPI) et de l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) de la Tunisie ont rendu visite au CDER le 27 Novembre 2019 afin d’établir un (...)
  • Dans le cadre du projet « Création d’un laboratoire accrédité de contrôle des modules photovoltaïques », une équipe de chercheurs du CDER a effectué une visite du laboratoire NREL "National Renewable Energy Laboratory" au Colorado du 07 au 14 Juillet 2018. L’objectif de cette visite dirigée par (...)
  • Le Mardi 23 Janvier 2018, le Directeur de L’EPST Centre de Développement des Energies Renouvelables, Prof. Noureddine Yassaa, a reçu au siège de l’Unité de Développement des Equipements Solaires, UDES, de l’EPST CDER, Monsieur Nidhal Ouerfelli, Haut Représentant auprès de l’Administrateur Général du (...)
  • Le projet COMpétence Projets Européens REseau Averroès dont l’acronyme COMPERE-Averroès est un projet régional structurel qui vise les priorités nationales et la priorité régionale de Développement des relations internationales des 3 pays du Maghreb, Algérie, Maroc, Tunisie. Il implique dans chaque pays (...)
  • Participation du CDER au Projet de l’Union Européenne FP7 REELCOOP (REnewable ELectricity COOPeration) Jusqu’à présent 1,2 milliard de personnes (17%) vivent sans électricité, avec 2/3 dans les zones rurales d’Afrique et d’Asie. Depuis 1990 les progrès ont été modestes, et dans le but de parvenir à (...)
  • Le contexte Les pays Maghreb sont en situation d’avantage concurrentiel naturel en ce qui concerne la production d’énergie à partir de sources renouvelables. L’utilisation d’énergie solaire est une opportunité pour ces pays de couvrir leurs propres besoins, croissants, en énergie tout en générant des (...)
  • Le bassin Méditerranéen mobilise plus que jamais la recherche internationale. La région méditerranéenne est en effet considérée comme l’une des plus sensibles du globe aux conséquences du réchauffement du climat. Les scientifiques s’attendent à y observer une radicalisation des conditions météorologiques, (...)