Accueil > COOPERATION > Internationale > Coopération Algéro-Coréenne : Mise en service d’une mini-centrale solaire photovoltaïque de 28 KW à Adrar

Coopération Algéro-Coréenne : Mise en service d’une mini-centrale solaire photovoltaïque de 28 KW à Adrar

Le Directeur du Centre de Développement des Energies Renouvelables, Prof. Noureddine YASSAA et le Directeur de l’Unité de Recherche en Energies Renouvelables en Milieu Saharien d’Adrar (URER/MS) affiliée au Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER) , Prof. Messouad HAMOUDA, en compagnie du Directeur Général de l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) et du Premier Secrétaire de l’Ambassade de Corée en Algérie et en présence des responsable des différents secteurs de la Wilaya d’Adrar, ont procédé à l’inauguration d’une mini-centrale solaire d’une capacité de 28 KW installée sur le toit d’une division de recherche.

Ce projet rentre dans le cadre de coopération Algéro-Coréenne dans le domaine de la recherche scientifique et de développement technologique. La République de Corée à travers l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) a fourni les équipements nécessaires pour le déploiement d’une mini-centrale solaire de technologie photovoltaïque de capacité de 28 kW. Cette mini-centrale installée sur la terrasse d’une division de recherche de l’unité, est constituée de 3 champs photovoltaïques. Chaque champ photovoltaïque est composé de 3 branches PV et Chaque branche est composée de 14 modules. La mini-centrale est constituée de 112 modules de type monocristallin de marque BJ Power de 250W. La mini-centrale compte trois convertisseurs monophasés à connexion au réseau électrique de 11 kW et de marque SMA Solar Technology, d’un pyranomètre et d’un capteur de température. L’électricité produite est injectée dans le réseau interne de l’unité.

L’installation de la mini-centrale a été réalisée par les chercheurs et les ingénieurs de l’unité. L’objectif de ce projet est de tester la technologie solaire coréenne dans les conditions climatiques extrêmes et d’étudier le comportement des modules solaires vis-à-vis des hautes températures et des poussières de sable de Sahara. Les chercheurs de l’unité ont montré une forte maîtrise dans la réalisation et la mise en service des mini-centrales solaires dans le mode injection au réseau ou avec stockage et ils sont entièrement disponibles à accompagner les autorités locales, les industriels et les particuliers dans la réalisation des projets similaires dans la Wilaya d’Adrar dans le but de réduire la consommation des combustibles utilisés dans la production d’électricité conventionnelle et sortir de la dépendance aux hydrocarbures.

Depuis la mise en service de cette mini-centrale au sein de l’unité de recherche d’Adrar début septembre 2016, près de 10 mégawattheure ont pu être produite, ce qui représente une économie considérable de la consommation d’électricité d’origine conventionnelle.


Dans la même rubrique

  • Le projet ERRANETMED InVivo-nEXTh vise à améliorer l’efficacité énergétique des systèmes photovoltaïques et à renforcer l’acceptation du marché de ces technologies dans le contexte spécifique du climat méditerranéen diversifié. En mettant l’accent sur les spécificités de la région méditerranéenne, ce projet (...)
  • Dans le cadre des échanges interinstitutionnels, des représentants de l’Institut National Algérien de la Propriété Industrielle (INAPI) et de l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) de la Tunisie ont rendu visite au CDER le 27 Novembre 2019 afin d’établir un (...)
  • Dans le cadre du projet « Création d’un laboratoire accrédité de contrôle des modules photovoltaïques », une équipe de chercheurs du CDER a effectué une visite du laboratoire NREL "National Renewable Energy Laboratory" au Colorado du 07 au 14 Juillet 2018. L’objectif de cette visite dirigée par (...)
  • Le Mardi 23 Janvier 2018, le Directeur de L’EPST Centre de Développement des Energies Renouvelables, Prof. Noureddine Yassaa, a reçu au siège de l’Unité de Développement des Equipements Solaires, UDES, de l’EPST CDER, Monsieur Nidhal Ouerfelli, Haut Représentant auprès de l’Administrateur Général du (...)
  • L’Unité de développement des équipements solaires (UDES) de Bou Ismaïl a reçu une délégation mauritanienne, composée de directeurs centraux du ministère mauritanien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, accompagnée du Directeur du Développement et Technologique et de l’Innovation de (...)
  • Le projet COMpétence Projets Européens REseau Averroès dont l’acronyme COMPERE-Averroès est un projet régional structurel qui vise les priorités nationales et la priorité régionale de Développement des relations internationales des 3 pays du Maghreb, Algérie, Maroc, Tunisie. Il implique dans chaque pays (...)
  • Participation du CDER au Projet de l’Union Européenne FP7 REELCOOP (REnewable ELectricity COOPeration) Jusqu’à présent 1,2 milliard de personnes (17%) vivent sans électricité, avec 2/3 dans les zones rurales d’Afrique et d’Asie. Depuis 1990 les progrès ont été modestes, et dans le but de parvenir à (...)
  • Le contexte Les pays Maghreb sont en situation d’avantage concurrentiel naturel en ce qui concerne la production d’énergie à partir de sources renouvelables. L’utilisation d’énergie solaire est une opportunité pour ces pays de couvrir leurs propres besoins, croissants, en énergie tout en générant des (...)
  • Le bassin Méditerranéen mobilise plus que jamais la recherche internationale. La région méditerranéenne est en effet considérée comme l’une des plus sensibles du globe aux conséquences du réchauffement du climat. Les scientifiques s’attendent à y observer une radicalisation des conditions météorologiques, (...)