Accueil > VALORISATION > Rеvuе des Enеrgies Renouvеlablеs > Numéros Réguliers > Volume 18 > Numéro 3, Septembre 2015 > Détermination expérimentale des coefficients de transfert de masse globale des bois tropicaux afin de prédire les courbes de séchage à basse température

Détermination expérimentale des coefficients de transfert de masse globale des bois tropicaux afin de prédire les courbes de séchage à basse température

M. Simo-Tagne 1, R. Rémond 2, A. Zoulalian 2, Y. Rogaume 2 and B. Bonoma 1

1 Ecole Normale Supérieure, Laboratoire de Physique Appliquée, B.P. 47, Yaoundé, Cameroun
2 Université de Lorraine, LERMaB, B.P. 239–54560, Vandoeuvre les Nancy, France

Abstract

We determined the global mass diffusion coefficient of five tropical woods (obeche, iroko, lotofa, sapelle and frake) coming from Cameroun. In this effect, drying kinetics using a solar dryer and a conventional dryer are utilized. In addition, comparison is oing between the values obtained and these coming from Chileans tropical woods and temperate. Thus, when the drying kinetics are between 0.25 to 1.5 m/s, dry temperature equal to 33.5 °C and wet temperature equal to 25°C, global mass diffusion coefficient are between 2 x 10-5 and 4 x10-5 kg/(m2.s), for the conventional dryer. These values are conform to these obtained on the Chilean tropical woods and less than these obtained on the temperate woods. In the case of an indirect solar dryer functioning between October and November 2004 at Yaoundé, this coefficient is nearly multiplied by 0.1. In the future, it is interesting to determine a specific correlation on the African tropical woods of this coefficient with the influences of air relative humidity, air temperature, air kinetic and the thickness of the wood planks.

Résumé

Nous déterminons le coefficient de diffusion globale de masse de cinq bois tropicaux (ayous, iroko, lotofa, sapelli et fraké) venus du Cameroun. Pour cet effet, les cinétiques de séchage issues d’un séchoir solaire et d’un séchoir conventionnel sont utilisées. Une comparaison est ensuite faite entre les valeurs obtenues et celles provenant des bois tropicaux chiliens et tempérés. Il vient que pour les vitesses de séchage comprises entre 0.25 et 1.5 m/s, la température sèche de 33.5 °C et une température humide de 25 °C, les coefficients de diffusion globale de masse sont compris entre 2 × 10-5 et 4 × 10-5 kg/m2.s), le séchoir étant conventionnel. Ces valeurs sont conformes à celles trouvées sur les bois tropicaux chiliens et sont moins élevées que celles obtenus sur les bois tempérés. Dans le cas d’un séchoir solaire indirect fonctionnant entre Octobre et Décembre 2004 à Yaoundé, ce coefficient est multiplié presque par 0.1. Il est intéressant dans l’avenir de déterminer une corrélation spécifique aux bois tropicaux d’Afrique de ce coefficient qui tiendra compte des influences de l’humidité relative de l’air, de la température de l’air, de la vitesse de l’air et de l’épaisseur des planches de bois.

Keywords

Bois tropicaux - Séchoir solaire - Séchoir conventionnel - Forêt - Conservation - Cameroun.

Détermination expérimentale des coefficients de transfert de masse globale des bois tropicaux afin de prédire les courbes de séchage à basse température
Texte intégral

Dans la même rubrique