Accueil > VALORISATION > Rеvuе des Enеrgies Renouvеlablеs > Numéros Spéciaux > ICESD’2011 > Structure des onduleurs multiniveaux asymétriques "Applications aux systèmes photovoltaïques"

Structure des onduleurs multiniveaux asymétriques "Applications aux systèmes photovoltaïques"

M. Yaïchi 1, M.K. Fellah 2, A. Neçaibia 1 and A. Mammeri 1

1 Division Conversion Photovoltaïque Unité de Recherche en Energies Renouvelables en Milieu Saharien, URERMS, Centre de Développement des Energies Renouvelables, CDER 01000, Adrar, Algeria.
2 ICEPS Laboratory, ‘Intelligent Control and Electrical Power Systems’ Université Djillali Liabès, Sidi Bel-Abbès, Algeria.

Résumé

Afin d’améliorer le rendement du système photovoltaïque (PV), autrement dit, maximiser la puissance délivrée à la charge reliée aux bornes du générateur photovoltaïque, plusieurs moyens d’optimisation ont été appliqués, et des techniques suivies pour obtenir une bonne adaptation et un rendement élevé. Parmi ces moyens, l’amélioration de la qualité de la tension de sortie de l’onduleur par l’utilisation d’onduleurs multi-niveaux ‘OMN’. Les structures à base d’onduleurs multi-niveaux ont apporté un plus indéniable à la conversion continue alternative, surtout dans les applications de grandes puissances. Cependant, la plupart des systèmes photovoltaïques comportent des charges à basse tension. Cet article a pour objectif, de proposer une approche générale sur les onduleurs multi-niveaux asymétriques ‘OMNA’ destinés aux applications basse tension (seulement deux cellules à pont complet). Pour ces onduleurs, et pour améliorer la tension de sortie, diverses stratégies de modulation ont été développées, à savoir, la modulation vectorielle, ou SVM (Space vector modulation).

Keywords

Onduleur multi-niveaux asymétriques, Cellule photovoltaïque, Modulation vectorielle, SVM.

Structure des onduleurs multiniveaux asymétriques
Texte intégral

Dans la même rubrique