Accueil > COOPERATION > Internationale > JATROMED : Evaluation of the energy crop Jatropha curcas as a mean to promote renewable and sustainable energy for the Mediterranean region

JATROMED : Evaluation of the energy crop Jatropha curcas as a mean to promote renewable and sustainable energy for the Mediterranean region

Evaluation de la culture de la plante énergétique Jatropha curcas L. comme un moyen de promotion de l’énergie renouvelable et durable pour la région méditerranéenne

Contexte du projet

JatroMed est un projet de démonstration de 4 années basé sur la culture de la plante Jatropha curcas L. ayant des effets énergétiques. Cette culture à petite échelle, destinée à des initiatives communes et à des utilisations locales en Egypte, au Maroc et en Algérie. La portée principale du projet est de renforcer et de promouvoir les conditions naturelles et socio-économiques des régions ciblées et donner aux populations locales la possibilité de produire une énergie durable pour leurs propres besoins. Ceci sera accompli en familiarisant les petits fermiers et les communautés rurales avec la culture du Jatropha et l’utilisation du biocarburant produit à partir du Jatropha et de ses produits dérivés multiples.
Le tourteau et les autres résidus organiques de ces produits peuvent être utilisés comme combustibles, engrais, additifs au sol et pour la production de biogazole.
En outre, le Jatropha peut être utilisé pour prévenir et contrôler l’érosion des sols, et pour récupérer des terres marginales et dégradées dans les climats (semi)arides, sans pour autant entrer en concurrence avec les cultures vivrières.

Pays de démonstration : Egypte, Maroc, Algérie

Consortium du Projet

- Agricultural University of Athens-Research Committee (AUA), Athènes, Grèce (Coordinateur)
- Consiglio per la Ricerca e Sperimentazione in Agricoltura, Rome, Italie (CRA-ING)
- City of Scientific Research and Technological Applications, (SRTA-City), Alexandrie, Egypte
- Centre de Developpement de la Region de Tensift (CDRT), Marrakech, Maroc
- Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER), Alger, Algérie

Objectives Spécifiques
- Introduire la culture du Jatropha aux communautés rurales et aux différents intervenants
- Améliorer leur connaissance sur la gestion de culture et les pratiques agronomiques
- Sélectionner les génotypes mieux adaptés aux conditions environnementales des régions ciblées
- Identifier génétiquement les génotypes examinés
- Résoudre le problème la récolte mécanisée
- Améliorer l’environnement et réduire l’émission de gaz
- Accomplir l’analyse socio-économique de la viabilité et durabilité de la culture du jatropha dans chaque pays
- Transférer le savoir-faire obtenu par le projet aux groupes ciblés avec l’implication étroite des intervenants
- Assurer la durabilité et la multiplication des plantations du jatropha

Champs de démonstration

Des champs de démonstration de quatre (4) hectares chacun sont implémentés à Borg El Arab (Egypte), Essaouira (Maroc) et Adrar (Algérie). Huit (8) génotypes sont acquis à travers le monde et sont évalués avec différents traitements d’irrigation, de fertilisation et de taillage.

Résultats à ce jour

La contribution de CDER intervient dans presque la quasi-totalité des activités du projet, et les résultats à ce jour sont liés aux actions suivantes :

Activité 1. Gestion du Projet
- Le coordinateur international du projet : AUA, Grèce
- Le coordinateur local du projet assure la coordination des travaux de la partie Algérienne tout en agissant en tant que "contact person" dans le projet.
- Comité de gestion du projet composé de 05 personnes (coordinateur international + coordinateurs locaux)

Activité 2. Sélection des génotypes, Préparation du champ expérimental et 1ère mesures
- Cette activité consiste à rassembler les informations sur les génotypes de jatropha à travers le monde, les évaluer et décider desquels attribuer à chaque pays.
- La décision a été basée essentiellement sur les performances, caractéristiques spécifiques ainsi que les conditions socio-environnementales de chaque région. Les génotypes attribués à l’Algérie sont : Michoacán et Veracruz (non-toxique/Mexique), JCL Max3.0 (Inde) et GHN-D (République Dominicaine).
- Les actions entreprises dans cette activité sont :
- Acquisition des génotypes sélectionnés
- Analyse Physico-chimique du sol
- Collecte des paramètres météorologiques (T-°C (max – min), humidité, vitesse du vent)

Activité 3. Culture, Production et Monitoring
Cette activité constitue cependant le cœur du projet, elle est entreprise en collaboration avec l’Institut National de la Recherche Agronomique d’Algérie (INRAA) dans cadre d’une convention de collaboration signée à cet effet. Les actions principales de cette activité sont entreprises au sein de la station INRAA d’Adrar :
- Le semis des graines en pépinière

Préparation de la pépinière et germination des graines

- La préparation du champ de démonstration

Dépôt de matière organique Préparation des trous Nivelage du sol

- Mise en place du système d’irrigation : Le système d’irrigation est composé d’un réseau de distribution de goutte à goutte alimentant chaque plante. Ce réseau est alimenté par un système de pompage doté de filtres et d’une cuve de fertilisation.

Schéma du système d’irrigation
Système de pompage Raccordement et installation du réseau de distribution

- La transplantation et la maintenance des plantes

Maintenance et traitement des plantes

- L’évaluation de l’adaptation des génotypes sélectionnés (paramètres de croissance, biomasse et rendement en huile, architecture de la plante etc.) dans les conditions climatiques et du sol.
- L’évaluation des performances des plantes des différentes provenances de J. curcas dans différentes pratiques agronomiques et gestion de cultures des régions ciblées
- La détermination des génotypes les plus appropriés à ces pays et collecter les données économiques (inputs/outputs) de production correspondantes
- Les utilisations potentielles de l’huile produite et des déchets

Activité 4. Récolte Mécanisée
- Connaître davantage les problèmes des récoltes
- Identifier et procéder aux modifications mécaniques aux machines existantes pour les adapter au Jatropha
- Evaluer et comparer les impacts économiques des récoltes manuelles et récoltes mécanisées

Activités 5. Analyse Economique et Environnementale
- Analyse du coût de production du Jatropha dans chaque pays en fonction du sol, des conditions économiques et climatiques et identifier les éléments clés des coûts.
- Estimer les coûts des transformations et de transport au lieu de vente.
- Considérer les implications économiques de la mécanisation (coûts et bienfaits).
- Evaluer les bénéfices envisagés de la vente des huiles. Et voir à quel point cela peut remplacer le fuel fossile ?
- Proposition économiquement viable ?
- Analyses de Sensitivité : Explorer et comparer les différentes méthodes de production, performance économique de chaque génotype, avec différents scénarios.
- Analyse Environnementale : axée sur les effets des différents inputs des cultures par rapport aux effets sur l’environnement.
- Examiner les implications sur l’utilisation du sol et comparer avec la culture de produits consommation.
- Les Analyses Environnementale et Economique contribueront à l’élaboration de suggestions et politiques optimales, pour atteindre des retombées économiques importantes avec un minimum de dommage. Et ainsi, assurer la viabilité et pérennité des cultures.

Activité 6. Dissémination et Exploitation des Résultats
- Les activités de dissémination et exploitation des résultats sont diverses et variées. En plus des publications (dépliants, newsletters…) et présentations dans des conférences, le CDER a participé et contribué activement à toutes les actions de dissémination et organise des séminaires de formation "training the trainers" pour les cadres locaux et des agriculteurs des régions ciblées. L’organisation d’un workshop internationale d’une journée à Alger est également prévue.
- Contribution et participation à l’élaboration et mise à jour du siteweb du projet (www.jatrmed.aua.gr)
- Contribution et impression des newsletters "1’, "2" et "3’
- Elaboration et impression de 1000 copies de dépliants dont 250 ont été distribuées à diverses occasions
- Contribution et participation à diverses manifestations scientifiques
- Contribution à la publication d’articles scientifiques
- Organisation de séminaires de formation pour cadres et agriculteurs locaux
- Rencontre et dissémination avec media (radio) local
- Organisation d’un workshop international à Alger

Cadres locaux sur site du champ de démonstration Transplantation de plantes par participants
Rencontre avec agriculteurs Agriculteurs sur le champ de démonstration
Interview avec station radio local (Adrar)
Workshop International d’Alger : cérémonie d’ouverture
Workshop International d’Alger : cérémonie de Signature d’un Mémorandum d’entente Entre le CDER (Algérie) et AUA (Grèce) en présence du secrétaire de l’Ambassade Greek à Alger, Mr. Konstantinos Ntelikos.

LE CHAMP DE DEMONSTRATION Le champ de démonstration est constitué de 4 blocs d’un hectare chacun (01 ha par génotype)

Champ de démonstration Plante après 1 année

Les Traitements des plantes Trois (03) traitements utilisés en 8 combinaisons :
- TRAITEMENTS A1 et A2 : Fertilisation (chaque 15 jours) : A1 (urée), A2 (NPK 20/20/20)
- TRAITEMENTS B1 et B2 : Irrigation (chaque 7 jours) : B1 (4 l/h), B2 (8 l/h)
- TRAITEMENTS C1 et C2 : Taillage : C1 (forme de coupe), C2 (forme d’arbre)

08 combinaisons de traitements, une combinaison par parcelle, avec 3 répétitions :

1 → A1-B1-C1 2 → A2-B1-C1 3 → A1-B2-C1 4 → A2-B2-C1
5 → A1-B1-C2 6 → A2-B1-C2 7 → A1-B2-C2 8 → A2-B2-C2

Paramètres mesurés

Pendant l’action, les données climatiques de chaque champ de démonstration sont mesurées, à savoir : les températures de l’air et du sol, les précipitations, l’humidité, la vitesse du vent, le rayonnement solaire. Les données morphométriques sont effectuées sur six plantes par parcelle. Les six meilleures plantes utilisées, choisi de différents endroits de chaque parcelle. Un certain nombre de paramètres spécifiant la performance des plantes sont mesurés deux fois par mois. Les données recueillies concernent la croissance des plantes (la hauteur, le diamètre du tronc, la surface foliaire, le nombre de branches, le nombre de fleurs, le nombre de fruits), le nombre de graines par ha , l’utilisation efficace de l’eau, le ratio des fleurs male-femelle, période de floraison, le temps de la maturation, rapport de distribution de matière sèche entre le manteau et les graines, la taille des graines, la teneur en huile des graines, les sous-produits,…etc. En outre, les données économiques sont enregistrés, tels que l’investissement initial (création), le coût, ainsi que les coûts et les revenus récurrents annuels pour chaque pays partenaire.

Les données de base
- Cadre du projet : programme EuropeAid/128320/C/ACT/Multi
- Coordinateur du projet : Agricultural University of Athens (AUA), Grèce
- Reference : DCI/ENV/2009/13/12
- Contrat : 2011/221037
- Budget total du projet : €1.817.496 Euro
- EC contribution : €1 164 791.00 Euro
- Durée du Projet : 4 années / 2011-2015

Contacts

Coordinateur international
Dr. Eleni G. Papazoglou
Agricultural University of Athens - AUA
75 Iera Odos st., 11855, Athènes, Grèce
Tel. +30 210 5294315
E-mail : elpapazo[at]aua.gr

Coordinateur local
Mr. Abdelkrim Sadi
Centre de Développement des Energies Renouvelables – CDER,
BP62. Route de l’Observatoire, 16340 Bouzaréah, Alger, Algérie
Tel. + 213 21 90 18 16
E-mail : a.sadi[at]cder.dz

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de l’Union Européenne. Le contenu de cette publication est de la seule responsabilité du Projet JatroMed et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de de l’Union Européenne.


Dans la même rubrique

  • Le projet COMpétence Projets Européens REseau Averroès dont l’acronyme COMPERE-Averroès est un projet régional structurel qui vise les priorités nationales et la priorité régionale de Développement des relations internationales des 3 pays du Maghreb, Algérie, Maroc, Tunisie. Il implique dans chaque pays (...)
  • Participation du CDER au Projet de l’Union Européenne FP7 REELCOOP (REnewable ELectricity COOPeration) Jusqu’à présent 1,2 milliard de personnes (17%) vivent sans électricité, avec 2/3 dans les zones rurales d’Afrique et d’Asie. Depuis 1990 les progrès ont été modestes, et dans le but de parvenir à (...)
  • Le contexte Les pays Maghreb sont en situation d’avantage concurrentiel naturel en ce qui concerne la production d’énergie à partir de sources renouvelables. L’utilisation d’énergie solaire est une opportunité pour ces pays de couvrir leurs propres besoins, croissants, en énergie tout en générant des (...)
  • Le bassin Méditerranéen mobilise plus que jamais la recherche internationale. La région méditerranéenne est en effet considérée comme l’une des plus sensibles du globe aux conséquences du réchauffement du climat. Les scientifiques s’attendent à y observer une radicalisation des conditions météorologiques, (...)